Les différentes étapes de la marche.

78 Vues 0 Liked

Initier son enfant à la marche relève d’un vrai défi pour les parents. A force de comparer l’évolution de son enfant à celle d’autrui, certains parents finissent par bousculer cette étape essentielle au développement de la motricité de l’enfant, en faisant appel à divers accessoires coûteux. Pourtant, tout enfant a besoin d’apprendre à marcher tout seul, le soutien moral et physique des parents intervient uniquement à titre indicatif (voir notre article sur la motricité libre). D’ailleurs, aucune standardisation n’est permise en termes d’apprentissage de la marche. Certains enfants commencent à se mettre debout dès 8 mois, d’autres font leur premier pas à 18. Mais avant qu’un enfant parvienne à marcher, il doit franchir plusieurs étapes.

Avoir le réflexe de la marche automatique

Dès la naissance, le nourrisson a le réflexe de la marche automatique. Debout sur une surface dure, ses jambes bougent de façon à imiter la marche. Il s’agi d’un réflexe archaïque qui disparaît au bout de 6 semaines.

Faire des « mini-pompes »

A partir de 3 ou 4 mois, bébé commence à soulever la poitrine et la tête lorsque vous le mettez en position allongée. Il s’appuie alors sur ses bras pour faire des « mini-pompes », un mouvement qui lui permet de développer les muscles du haut de son corps. 

Aidez votre bébé à ramper

Un bébé de 5 mois fait des petits gestes de sursaut lorsque vous le tenez en position debout. Ces mouvements lui permettent de renforcer petit à petit ses jambes. Certains bébés sont très mobiles à cet âge. Ils jouent sur le ventre et commencent à ramper pour atteindre des jouets qui sont un peu trop loin. C’est le moment de dégager son espace de vie et sécuriser son environnement.

bébé assis avec ses parents


Bébé marche à quatre pattes

Entre 6 à 9 mois, bébé se tient assis tout seul. Ce faisant, il renforce les muscles de son cou pour mieux contrôler les mouvements de sa tête. En même temps, il prend de l’équilibre et apprend à coordonner ses mouvements. De 6 à 10 mois, la plupart des bébés apprennent à marcher à quatre pattes. Au début, ils agissent prudemment, se cognent souvent le menton et perdent de l’équilibre. Mais plusieurs d’entre eux prennent rapidement de la vitesse pour tenter de se tenir debout, le mois d’après, en se hissant sur un meuble. Certains enfants arrivent même à marcher sans forcément passer par cette étape.

Se traîner sur les fesses

A défaut de marcher à quatre pattes, certains enfants préfèreront se trainer sur les fesses. Pas commode mais très fréquent chez les enfants de 8 à 10 mois. Ces enfants se tirent avec leurs pieds et avancent les fesses pour se déplacer à toute vitesse. A ce stade, bébé est capable de se tenir debout en s’appuyant sur quelque chose pour ensuite retomber directement sur ses fesses pour s’asseoir.



Marcher de côté

Entre 9 et 11 mois, bébé est capable de se redresser tout seul, et se met debout en s’appuyant sur un meuble. Il s’agenouille ou s’assoie sans se faire du mal, et commence à se promener dans toute la maison, à petits pas, et surtout un pied à côté de l’autre. D’abord, il marche sur la pointe des pieds, puis sur toute la plante des pieds, en lâchant progressivement ses appuis. Jusqu’à 12 mois, bébé arrive à se tenir debout sans soutien, pendant quelques secondes. C'est le moment d'encourager les efforts (voir notre article sur "les consignes positive").

Marcher 

A partir de 12 mois, l’enfant fait ses premiers pas en s’accrochant aux mains de ses parents. Au fil du temps, il prend de l’équilibre et fini par marcher tout seul sans aide. La voute plantaire doit rester souple. Le pied pied rester nu ou chausser des chaussons en cuir souple. Certains enfants attendront plus longtemps pour gagner en équilibre. Mais les parents ne doivent s’inquiéter qu’au-delà de 14 ou 15 mois sans résultat.  

enfant marche avec ses parents

Voir aussi notre article : privilégier les chaussons souple ou rigide pour bébé. 

Posted in: La motricité

Laissez un commentaire

Log in to post comments