Les consignes positives

112 Vues 0 Liked

La mentalité des enfants est encore très ouverte, elle reçoit beaucoup de son environnement, notamment de ses parents. Remplir la tête de vos enfants avec des interdictions diverses peut les amener à avoir des visions négatives de tout ce qui les entoure.

En revanche, opter pour les consignes positives améliorent leur vision du monde, d’autrui et leur promeut à un développement serein.


une dame et son petit fils apprennent en pleine nature.

Les consignes positives

Les consignes positives vous permettent d’imposer certaines règles de conduite à votre enfant, de sorte d’inclure leur responsabilité dans chacun de leurs actes. Les consignes négatives consistent à interdire de manière restrictive et souvent pénalisante une chose à un enfant.

A l’inverse, les consignes positives indiquent tout simplement à l’enfant ce qu’il doit faire sans mentionner ce qui est interdit de faire. Au lieu de « ne parle pas la bouche pleine », vous pouvez dire « termine de mâcher avant de parler »

Les avantages des consignes positives Les parents sont unanimes à constater que plus on interdit une chose à un enfant, plus celui-ci semble prendre plaisir à n’en faire qu’à sa tête. Le langage de l’enfant est encore peu développé pour comprendre la signification réelle de l’expression « ne pas ». Sa curiosité aidant, il risque de vouloir faire exactement ce que vous lui interdisez de faire

Les consignes positives peuvent aider l’enfant à développer un sens du respect.

Puisqu’il lui est encore difficile de développer le sens de l’interdit, son cerveau est plus réceptif au mécanisme inverse. Aussi, formulez les indications de manière directes peuvent aider votre enfant à mieux contrôler son comportement et à assimiler progressivement le respect des interdits.

connexions neuronales

Formuler une consigne de manière positive vous permet de vous rapprocher davantage de votre enfant et favoriser son estime de soi.

Il est assurément beaucoup plus facile de communiquer avec un enfant au travers de pensées positives que de plusieurs interdictions en une journée. L’enfant pourrait finir par se refermer sur lui-même, pensant alors ne rien faire de bien.


Ces interdits indispensables à formuler de manière positive

Certes, il est quasi impossible de formuler toutes les consignes à donner à son enfant de manière positive. Certains interdits s’imposent pour veiller à la sécurité de vote enfant. C’est le cas notamment des gestes à éviter dans la rue, de l’importance de rester près des parents dans les lieux publics ou encore d’apprendre à gérer autrement les conflits que par la violence. Dans ces cas là, il convient d’expliquer à votre enfant les raisons de votre interdiction.

expressions positives et négatives

Lorsqu’il comprendra qu’il est question de sa sécurité et de son bien-être, il respectera vos consignes à la lettre. Exemples de consignes positives à donner à son enfant

AU LIEU DE DIRE

DIRE

« Ne cours pas »

« Je préfère que tu marches »

« Non, on ne dit pas ça »

« Tu sais le dire avec d’autres mots, alors fais-le »

« Ne crie pas »

« Parle doucement »

« Non, on ne tape pas »

« Tu peux dire les choses avec des mots, fais une belle demande »

« Ne va pas sur la route »

« Reste sur le trottoir »

« Non, ne pleure pas »

« Tu es triste, déçu(e), en colère, tu veux un câlin ? »

« Ne touche pas, c’est chaud »

« Eloigne-toi, c’est chaud »

Vous avez aimé cet article ?
Vous aimerez peut-être  : 
Signer avec son bébé.
Comment calmer les pleurs de bébé ? 

Laissez un commentaire

Log in to post comments