La motricité libre : bienfaits et erreurs à éviter.

730 Vues 0 Liked

Que du bonheur pour bébé qui grandit en développant ses différentes capacités à son propre rythme.

La motricité libre, un concept initié par Emmi Pikler, une pédiatre connue, est reconnue comme une pratique très avantageuse pour nos tout-petits. Le principe est simple : chaque enfant est unique et doit avoir la liberté d’évoluer à son rythme dans un environnement sécurisé. Pour cela, certains objets de puériculture sont plus favorisés que d’autres.

Pour dissiper le doute, voici quelques repères faciles à retenir pour les parents.

La motricité libre : de quoi s’agit-il ?

La motricité libre est un concept inventé par Emi Pikler dans les années 60.

Il s’agit d’une approche éducative et médicale innovante que la célèbre pédiatre a expérimentée au sein de la pouponnière de Loczy à Budapest. Le principe est le suivant : laisser l’enfant libre de tous ses mouvements dans son apprentissage, sans nécessairement lui apporter une aide extérieure.

Pour Emi Pikler, chaque enfant doit évoluer librement, à son rythme, et dans un environnement sécurisé où l’adulte ou le parent ne sera là que pour le guider et le rassurer.

Les bienfaits de la motricité libre

Bébé fait des expériences motrices libres Allongé sur le dos, le nourrisson effectue librement des mouvements qui lui sont très bénéfiques. Sans aucun effort nécessaire, il peut tourner la tête de gauche à droite et inversement, bouger ses bras, ses mains, ses jambes ou encore ses pieds.

Il peut également soulever son bassin pour jouer avec ses pieds. C’est une position qui favorise de nombreuses expériences motrices libres. Les parents font des économies La motricité libre permet aux parents de faire des économies en n’achetant que le strict nécessaire pour bébé. Un simple tapis au sol suffit amplement pour laisser bébé exploiter librement les différentes possibilités de mouvements qu’il possède.

Inutile donc de dépenser de l’argent dans des équipements coûteux comme le trotteur, le transat ou encore le cale bébé.

Pareillement, un body et des pieds nus facilitent davantage les mouvements de bébé que des vêtements compliqués. Voir notre article : Marcher pied nu

Motricité libre

Bébé développe sa physiologie de manière naturelle

Tel qu’il a été naturellement conçu, l’être humain est capable de bouger par ses propres moyens. 


Bébé n’a donc nul besoin d’une stimulation extérieure pour évoluer dans son environnement. Il doit apprendre à faire ses propres découvertes, ses propres expériences, ses propres erreurs pour se développer de manière naturelle.


bébé devient mobile

Bébé est plein de confiance

Puisqu’il évolue librement dans des positions qu’il maîtrise et qu’il réalise par ses propres moyens, bébé devient plus confiant et fier de réussir par lui-même. C’est très utile pour l’aider à aller de l’avant en toute confiance.

Bébé devient plus autonome

Un bébé qui s’aventure librement dans son monde développera automatiquement son autonomie, au rythme de son parcours. Grâce à des actions volontaires, il va développer rapidement et avec assurance son autonomie.

enfant assis sur la grêve

Une motricité de qualité pour bébé

La motricité libre permet à bébé de maîtriser chaque position, à son rythme et par ses propres moyens. Il apprend par tâtonnement, gère librement ses déséquilibres et apprend même de ses erreurs pour devenir encore plus efficace dans ses mouvements.

Dès lors qu’il maîtrise un geste ou une position, il devient plus précis sur ses mouvements. 

Voir notre article : Pourquoi choisir des chaussons en cuir souple pour nos enfants ? 

Les tensions parents/enfants diminuent


Laisser son enfant prendre librement la décision de faire ou d’expérimenter une position/un mouvement, permet de réduire voire d’éviter les tensions entre enfants et parents. L’adulte ne sera pas contraint de prendre le contrôle sur les mouvements de son enfant, et celui-ci effectuera uniquement des activités qu’il aura envie de faire.

Voir notre article : comments calmer les pleures de bébé ? 


Les risques de chutes et d’accidents baissent


L’adulte éloigne davantage son enfant de tous risques d’accident et de chutes, en le laissant exploiter librement ses capacités physiques. Plus il connaît les dangers qui l’entourent, moins il prendra le risque de s’aventurer sur un terrain épineux.


L’adulte préserve son dos


La motricité libre favorise l’apprentissage de la marche sans aucune aide extérieure. Elle évite au parent d’avoir à plier le dos en permanence pour soutenir bébé par les bras.


Les erreurs à éviter


Certaines pratiques, certains équipements et certains comportements sont proscrits pour favoriser la motricité libre.

Laisser l’enfant dans le transat


L’utilisation du transat empêche l’enfant de réaliser des mouvements libres. Il est davantage conseillé de placer son enfant à plat sur le dos, directement sur un tapis rigide, mais confortable, pour le laisser découvrir de multiples sensations librement.

Placer ses jouets directement au sol encourage aussi l’enfant à se déplacer et explorer facilement son environnement. Il est aussi recommandé de le mettre régulièrement sur le ventre pour renforcer son tonus.

bébé en transat avec écran


Voir l'article du nouvel obs : https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-tech/20131219.RUE0918/chic-une-nouvelle-polemique-le-transat-pour-bebe-avec-ipad.html


Asseoir l’enfant tout seul

La position assise doit être acquise librement par l’enfant, nul besoin de le forcer à prendre cette position sans qu’il soit prêt. Evitez donc de caler votre enfant dans un nid de coussins ou de le mettre dans une chaise haute pour le forcer à s’asseoir.

Vous risquez tout simplement de l’emprisonner dans une position et de l’empêcher de solliciter le reste de ses muscles. 



Utiliser le portique ou le mobile de façon permanente


L’utilisation du mobile ou du portique d’activités est bénéfique pour bébé essentiellement avant qu’il ne soit en âge de se déplacer.

Utiliser ces équipements de manière permanente peut empêcher l’enfant d’aller vers d’autres jouets parce que son attention est monopolisée par des objets qu’il ne peut même pas attraper.

Soutenir bébé par les bras


Bon nombre de parents pensent encourager leur enfant à se tenir debout et à apprendre à marcher avec ce geste. Pourtant, faire marcher l’enfant en lui tenant les mains l’empêche de trouver son équilibre et de le mettre dans une position d’insécurité.

De même, tenir bébé par une seule main sur le côté peut aussi provoquer un déséquilibre.


Utiliser un trotteur


Beaucoup de magasins présentent le trotteur (youpala) comme un équipement pratique pour aider un enfant à s’initier à la marche. Pourtant, cet accessoire peut se révéler très dangereux.

Il maintient certes l’enfant dans une position debout, mais pas de manière naturelle. Cela peut produire d’importantes tensions émotionnelles et musculaires.


Placé dans le trotteur, l’enfant ne voit pas où il pose ses pieds, ne sait pas comment prendre appui sur eux et ignore complètement les conséquences de ses mouvements. C’est le schéma corporel de l’enfant qui risque alors d’être complètement bouleversé.

Vous l’aurez compris, la motricité libre est ce qu’il y a de mieux pour assurer le développement personnel de votre enfant.

Laissez un commentaire

Log in to post comments