Pas d'écran avant 3 ans pour les enfants

214 Vues 0 Liked

Longtemps réclamé par de nombreux spécialistes de la petite enfance, l’interdiction de l’exposition des petits aux écrans s’intensifie au travers de la distribution d’un nouveau carnet de santé auprès des parents, en avril 2019.

Une lutte que le CSA mène depuis 10 ans, interdisant strictement l’usage des tablettes numériques et de la télévision par les petits. Pour ces spécialistes, avant 3 ans, l’enfant a surtout besoin de se construire des repères spatio-temporels au travers de découvertes quotidiennes qu’il réalise en interagissant avec son environnement direct. 

Les écrans perturbent le développement de l’enfant avant 3 ans

Relaté dans un discours officiel tenu par la ministre de la Santé Agnès Buzyn, en 2018, à l’occasion des 10 ans de la campagne du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), et martelé par les médias à ce jour, l’usage des écrans pour les moins de 3 ans est nocif au développement de l’enfant.

Les risques concernent essentiellement la santé physique mais également mentale de l’enfant. L’accent est mis sur les écrans non interactifs (DVD, télévision) qui, selon de nombreux spécialistes, à l’origine de plusieurs maux chez l’enfant dont l’obésité, le manque d’attention, le retard du langage voire même la passivité.

Quant aux écrans interactifs, s’ils sont moins dangereux pour les enfants de 2 à 3 ans, leur usage excessif est déconseillé pour permettre à l’enfant de distinguer le monde réel de l’imaginaire.

Multiplier les expériences ludiques pour développer les 5 sens de l’enfant

L’intelligence de l’enfant se construit avant ses 3 ans. Durant cette période, il est conseillé de multiplier les mini expériences ludiques pour lui permettre de découvrir et comprendre le monde autrement. 

Mettre les objets en bouche pour en tester le goût ou la texture, renifler les différentes odeurs qui émanent de la nourriture et des jouets, ou encore trébucher pour s’initier au danger qui l’entoure.

Il existe autant d’expériences à faire que de sens à développer chez l’enfant de moins de 3 ans. Pour mieux l’accompagner dans son développement physique et cérébral, les écrans sont à proscrire. C’est en interagissant directement avec son environnement que l’enfant développe son ouïe, odorat, vue, toucher et goût. Il doit être l’acteur-même de son développement.

Face à l’écran, il devient passif et peut rapidement tomber dans l’ennui.

L’environnement imaginaire créé aux travers des jeux et animations retransmis par les écrans des tablettes numériques, expose l’enfant à des risques d’addiction intense. La plupart deviennent même agressif en l’absence de jeux vidéo.

Créer des repères clairs avant 3 ans

Puisque toutes les études démontrent les effets négatifs des écrans avant 3 ans, il convient de créer un cadre de développement clair pour aider l’enfant à mieux grandir. L’âge d’insertion de l’enfant à la maternelle débute à 3 ans, pour la plupart, c’est la meilleure période pour éviter les écrans autant que possible. 

Pour développer la créativité et les capacités intellectuelles avant 3 ans, il est recommandé de lui créer un espace où le développement de sa motricité et ses sens seront au cœur de ses activités. Les histoires qu’on lui raconte, les livres qu’il feuillette, les jouets qu’il monte et démonte, lui permettent de développer sa créativité et ses capacités intellectuelles, ainsi que son langage. 

Avant 3 ans, les parents constituent de véritables modèles à suivre pour l’enfant. Un enfant accroché à l’écran de la télévision tient forcément cette habitude de ses parents.

De même, l’usage excessif d’un Smartphone au quotidien amène automatiquement l’enfant à faire pareil.

De plus, contrairement à ce que beaucoup pensent, éloigner les enfants des téléphones mobiles avant 3 ans, n’ont aucun retard de développement. L’idéal, c’est de laisser l’enfant se construire progressivement des repères fiables et bénéfiques pour sa santé physique et mentale. 

Laissez un commentaire

Log in to post comments